© Musée d'Orsay

SAINT-BENIN-D’AZY : ROSA BONHEUR ET LE LABOURAGE NIVERNAIS

Le Labourage nivernais est un des tableaux les plus connus et les plus appréciés des collections françaises. L’État, qui l’avait commandé à Rosa bonheur en 1848 pour le musée de Lyon, préféra le conserver à Paris au musée du Luxembourg. Transféré au Louvre, il sera exposé en France, à l’Exposition Universelle de Londres en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et même en Chine. Il est conservé au Musée d’Orsay à Paris. L’artiste, Rosa Bonheur, vint dans le pays des Amognes à Beaumont-Sardolles et y puisa l’inspiration de ce tableau sur lequel figure un des derniers témoignages de la race Morvandelle (dernier boeuf du premier attelage) avant qu’elle ne soit remplacée par la Charolaise. C’est un hymne au travail des champs dont la grandeur est d’autant plus magnifiée qu’il est aisé de l’opposer, en ces lendemains de révolution, aux turpitudes de la ville. C’est également une reconnaissance de la province, ici le Nivernais, de ses traditions agricoles et de ses paysages.

+ d’infos